Coworking : décollage imminent

Les structures favorisant le travail partagé se développent dans l’Indre Par Nicolas Tavarès

Brenne Box, Hubitek ou Hub36… Le coworking prend tranquillement son envol dans l’Indre. A la découverte d’une nouvelle façon d’envisager ou développer le monde de l’entreprise.

Catalyseur de projets pour les uns ; incubateur pour les autres. Le coworking (littéralement co-travail), regroupe deux notions : un espace de travail partagé, mais aussi un réseau de travailleurs encourageant l’échange et l’ouverture. Dans l’Indre, le concept trace peu à peu son sillon. Mais l’idée chemine très tranquillement. Nicolas Yvernault et sa structure privée Hubitek ont essuyé les plâtres depuis la fin 2015 à Châteauroux. Au coeur de la Brenne, la Brenne Box (lire par ailleurs) se développe. La Chambre de commerce et de l’Industrie (CCI), elle, s’est attelée, en partenariat avec Châteauroux Métropole, la Région Centre-Val de Loire et l’Europe à ouvrir en novembre dernier son propre espace sur le site de l’Ecocampus Balsan : un écosystème baptisé Hub36.

Persuadé que le coworking avait un avenir dans le département, Nicolas Yvernault et son père Philippe, ont donc franchi le pas il y a un peu plus de deux ans. À l’assaut de la troisième saison, Nicolas convient que les premiers pas « sont durs. Nous avons fait une communication soft. La démarche du coworking n’est pas encore ancrée dans la philosophie. Il faut donc aller chercher les gens par la main, prospecter, sans doute vers Paris, et aller à la rencontre des directeurs de ressources humaines dans les entreprises… »

12-DOSSIER-HUBITEK-768x512

Point de chute pour les travailleurs indépendants et salariés itinérants, incubateur pour start-up et micro-entreprises, tremplin pour les porteurs d’idées, un espace de coworking est un peu tout cela à la fois. C’est surtout le parfait compromis entre la maison et l’entreprise en « offrant une prestation plus facile à gérer qu’un bail commercial » soutient Nicolas Yvernault. Les tarifs modulables (disponibles sur les sites internet des structures) sont d’évidents atouts. Ils expliquent pourquoi, au premier étage d’un petit immeuble castelroussin qui l’abrite, Hubitek a déjà vu passer une vingtaine de structures, a participé à l’incubation de « Olive & Thome dégustent » et héberge depuis les premiers temps les services administratifs de « Findis« , « une entreprise de coaching qui apparaît également assez régulièrement pour utiliser un bureau… En 2018, nous allons consolider le projet. »

13-DOSSIER-Coworking-Hub36

La démarche s’apparente à celle d’Anthony Maillet (photo ci-dessus). Il est l’animateur du Hub36. Lorsque nous l’avons rencontré, il semblait bien seul au milieu des 147m2 de couleurs vives, de postes de travail (13), d’espaces de détente et d’un coin cuisine propre à la philosophie du coworking ouvert par la CCI. « Il y avait une demande d’entrepreneurs pour disposer d’un tiers lieu avant le lancement du Village by CA (une pépinière à start-up programmée à l’horizon 2019 par l’agglomération, le Crédit Agricole et la CCI, ndlr) pour accueillir les porteurs de projets. L’idée, c’est de rompre l’isolement. La clé de voûte d’un espace de coworking, c’est de créer une communauté » insiste Anthony. Il vante les mérites de la structure – « un lieu transgénérationnel où peuvent se mêler entrepreneurs, étudiants ou apprentis. » – installée dans les mêmes locaux que les formations HEI (ingénieurs), CESI (informatique) ou celles de la CCI (apprentissage ou formation adultes) au sein de l’Ecocampus. Le FabLab et le TechLab sont également là, dans les mêmes locaux.

Comme Hubitek, le Hub36 est en capacité d’accompagner les jeunes entrepreneurs dans leur développement. « Le lieu doit permettre de confronter les idées, les améliorer, trouver des partenaires ou des clients. » Les pépinières d’entreprises du XXIe siècle sont là. Ne reste plus qu’à en pousser leurs portes.

Hubitek à Châteauroux www.hubitek.fr
Brenne Box à Mézières-en-Brenne www.brenne-box.fr
Hub36 à Châteauroux www.hub36.fr

La Brenne Box le coworking à la mode rurale

13-DOSSIER-Brenne-Box-2

Ouverte à Mézières-en-Brenne à l’automne 2016, la Brenne Box a vite trouvé son rythme de croisière. « Face aux problématiques rurales, les élus de la communauté de communes Cœur de Brenne estimaient que le développement numérique était indispensable. C’était un véritable enjeu pour notre territoire qui regroupe 11 communes et environ 5000 habitants » raconte Jean-Bernard Constant, animateur du site avec Marina Boulay.

Jean-Bernard a été embauché en 2013 en qualité d’animateur et de formateur informatique, tâche qu’il assume à mi-temps du lundi au mercredi. Marina, elle, est également animatrice du site, poste qu’elle occupe à 80% de son temps, quand la secrétaire de mairie, pour sa part, vient assurer une permanence les mercredis.

Mais la Brenne Box, kezaco ? Jean-Bernard Constant : « C’est quelque chose d’innovant et surtout d’atypique puisque nous sommes en milieu rural. C’est à la fois une Maison de Services Au Public, un espace de coworking et un cyber-espace. Nous avions tablé sur 5 coworkers, nous en sommes aujourd’hui à 20 contrats passés. Actuellement, nous préparons une campagne sur le télétravail afin de permettre aux gens qui vont travailler sur Paris – les « pendulaires » comme on les appelle – de rester un peu plus longtemps ici durant la semaine. En termes de matériels nous aurons la fibre en septembre 2018 et nous avions été l’un des premiers territoires à déposer un dossier haut-débit en 2004. »

Jean-Bernard Constant en est convaincu : « La Brenne Box, c’est l’avenir. L’économie locale est intimement liée à son développement. Depuis l’inauguration le 26 octobre 2016, nous avons su fédérer, mais parce qu’il y avait de la demande. Parmi les contrats passés, il y a eu un réseau de vente à domicile, une wedding designeuse, des travailleurs nomades, des avocats. Et pourtant, les gens ne nous connaissent pas encore. Nous souhaitons communiquer vers les urbains. » Façon de dire que le coworking rural peut aussi les attirer et de citer en exemple « La Mutinerie » « un espace de coworking qui est sorti de Paris pour venir en zone rurale (La Mutinerie Village dans le Perche eurélien à Saint-Victor-de-Buthon, ndlr). On aimerait s’approcher de cette idée. »

Les urbains visés apprendront alors qu’au cœur de la Brenne Box sont à disposition imprimante 3D, tablettes numériques pour les écoles, casiers personnalisés, codes d’accès pour disposer de l’espace en totale autonomie avec l’incontournable coin lunch ! Ainsi va le coworking en Brenne. Et ce n’est qu’un début.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s